Réindustrialisation, j’écris ton nom. Un livre de Jean-Louis Levet

Réindustrialisation, j’écris ton nom
Jean-Louis Levet

Une vision radicalement nouvelle du modèle de production pour la France : tel est le thème central de cet ouvrage. Derrière une crise de la finance, notre pays subit une crise sans précédent de la production après trois décennies de choix implicite d’une économie sans industrie. Nous en vivons les effets quotidiens : montée du chômage et des emplois précaires, baisse des salaires moyens, déficit grandissant de notre commerce extérieur, freins à la croissance, dévitalisation de nos territoires, vulnérabilité accrue de notre société.
Faire de la production la priorité politique ne signifie pas qu’il faille se contenter de mesures en sa faveur. Il s’agit d’en faire le levier majeur d’une stratégie de développement pour notre pays et l’Union européenne. En mettant en œuvre un ensemble d’orientations nouvelles et puissantes. En construisant un nouveau mode de gouvernement mettant fin aux pathologies du système politico-administratif. En mobilisant l’ensemble des acteurs territoriaux, de l’entreprise, des partenaires sociaux. En agissant aux niveaux européen et mondial.
Pour mener à bien ce projet, un groupe de travail original, constitué et animé par Jean-Louis Levet, composé d’une vingtaine de membres issus du monde de l’entreprise, de la finance, des territoires, de l’université, du syndicalisme, du conseil et de la haute administration, s’est réuni de mai 2010 à janvier 2012 au sein de la Fondation Jean-Jaurès. La diversité voulue de ce groupe, tant par les trajectoires professionnelles, l’âge et les domaines de compétences de ses membres, a permis des débats intenses et de qualité, dont cet ouvrage est le fruit.
Les autres participants:
En collaboration avec François Andabre, Dominique Bidou, Cécile Chavel, Marc Deluzet, David Dornbusch, Laurent Girard, Laurent Joudon, François Livel, Philippe Moati, Jean-Pierre Moussy, Franck Paoli, Olivier Passet, Dan Steinfeld et Jean-Noël Vieille.

Commander ce livre

Commentaires