Gilets jaunes. Les revendications sont justes mais peuvent apparaître contradictoires.Arretons la violence et au lieu de casser des vitrines cassez un vieux dogme!

Les revendications des gilets jaunes peuvent sembler contradictoires.

Moins d’impôts et plus de services publics, notamment en zone rurale. Non! ils ont raison, mais faut plutôt que de casser des vitrine casser un vieux dogme.

Pour le moment les habitants des quartiers périphériques ont peu participé au mouvement mais ils pourraient se joindre à la revendication concernant la fermeture de services publics.

Macron depuis son arrivée applique un très vieux dogme de droite libérale:  le ruissellement consistant à renoncer à une part importante de revenu de l’état et fermer des services publics en conséquence.(lignes SNCF, vente des aéroports, etc)

 

Il garde  l’espoir que la richesse offerte aux plus riche sera investie et créera des emplois pour redynnamiser l’économie et rendre ainsi une part l’impôt investit dans l’opération. Ça ne fonctionne pas et creuse l’injustice sociale tout en divisant les français.

Il existe par contre une façon de casser le glissement vers un appauvrissement constant d’une part de la population c’est d’augmenter les salaires et de récupérer à coup sur une part d’impôt par la TWvA sur la consommation.

Oui, je sais vous allez brandir la fameuse compétitivité cout, et l’encouragement donné ainsi aux importations!

C’est aussi ce dogme de « l’agilité » et de la compétitivité  des entreprises  qui a poussé Macron a casser le droit du travail et moquer les cops intermédiaire dans les négociations sociales  mais aussi en les affaiblissant par  sa loi travail. 

Soyons sérieux, notre compétitivité coût face à la chine est une course perdue. 

Notre compétitivité doit venir de l’innovation et de la réindustrialisation une relocalisation basée sur la robotisation, la numérisation et l’option pour des circuits courts ethniquement et  environnementalement responsables.

Cela va détruire une part d’emplois. oui, mais si cela crée de la richesse , a nous d’en assurer le prélèvement qui permettra de recréer dans L’ESS, la santé, l’éducation, l’aide  sociale et l’environnement et l’énergie durable les centaines de milliers d’emplois qui manquent à la cohésion sociale et font le lit de la colère qui gronde aujourd’hui.

Commentaires