J’ai lu la lettre de Monsieur Macron.

J’ai lu la lettre de M. Macron aux français.

 

Après avoir exacerbé la crise par un refus de dialogue initial, le président propose maintenant un grand débat. OK.

Est-il vraiment nécessaire d’ajouter à ce grand débat national des questions qui ne sont pas des revendications des gilets jaunes?

Les questions étaient au départ sur le pouvoir d’achat, la transition énergétique et la prise de parole citoyenne.

Les sujets qui demandent un temps long de réflexion, sérénités et gravité comme l’immigration ou la laïcité ne se tranchent pas par ce type de consultations ou par un RIC. Pourquoi les ajouter?

M. Macron brouille les cartes et nous entraîne dans une spirale chaotique en ajoutant au débat national des questions sur deux fondements du vivre ensemble républicain quand le devoir de l’exécutif après ces semaines de manifestations devrait être d’apaiser en clarifiant les demandes par ce débat, puis en répondant vraiment au mécontentement exprimé par des propositions qui montrent plus fortement la prise en compte des revendications.
Je reste perplexe…

Commentaires