Plan piétons, point d’étape.

Plan piéton: point d’étape
Plus de vert dans tout ce gris, mieux protéger, aménager.

• Les Parisiens se déplacent majoritairement à pied : 60% des déplacements réalisés à se font à pied. Depuis 2014, nous rééquilibrons l’espace public au profit des modes actifs que sont la marche et le vélo, à travers le Plan Vélo, mais aussi grâce au Plan Piéton.
• Le Plan Piéton, approuvé à l’unanimité du Conseil de Paris en 2017, a pour objectif de structurer un mode de déplacement particulièrement vertueux en rééquilibrant l’espace public au profit des piétons.
• Fruit d’une large concertation menée en 2015 et 2016, il se décline à travers des projets concrets (axes routiers à apaiser, promenades à conforter, grandes places à valoriser, franchissements à faciliter…), issus en partie du budget participatif.
• Plus de 150 rues ont vu leurs trottoirs élargis dans la mandature, ce qui représente plus de 10 hectares de trottoirs gagnés sur la chaussée. Ce sont désormais des rues plus belles, plus confortables et plus accessibles.
• 227 rues ont été entièrement piétonnisées, comme la rue du Pelican (1er).
• 80 nouvelles zones de rencontre, au sein desquelles les piétons sont prioritaires et la vitesse limitée à 20km/h ont été créées comme la rue du Pont-Neuf (1er), la rue de la Verrerie (4e) ou la rue Daguerre (14e).
• De nouvelles promenades voient le jour à l’image de la promenade urbaine Barbès-Stalingrad (18/19e), la promenade Cesaria Evora (19e), le boulevard de Vaugirard (15e), l’avenue René Coty (14e), les berges de Seine…
• De grandes places parisiennes sont réaménagées (Panthéon, Nation, Bastille, Madeleine, Italie, Gambetta, place des Fêtes, place Hélène et Victor Basch…), avec l’objectif de donner aux piétons 50% d’espace supplémentaire.
• Plus de 5000 passages piétons ont été réfectionnés, comme les rue de l’Aude (14e), Rubens, Primatrice et Véronèse (13e).
• 14 rues aux enfants ont été créées comme la rue des Coutures Saint-Gervais (3e) ou la rue Bignon (12e). Elles sont fermées à la circulation motorisée et deviennent une aire de jeux et de détente pour les enfants et les familles.
• La coupure urbaine du périphérique a été atténuée pour faciliter les franchissements. La passerelle du Cambodge, entre Gentilly et la Cité Universitaire (14e) a ainsi été livrée en 2018. La passerelle du parc du Millénaire (19e) en est un autre exemple. Les trottoirs de la Porte d’Italie, ont été élargis.
• Nous avons créé 10 nouveaux quartiers Paris Respire, qui offrent aux piétons et aux cyclistes des espaces de promenade dans des voies libérées de la circulation motorisée.

Commentaires