Déconfinement à Paris

Bonsoir,
Vous trouverez ci-dessous quelques informations utiles:

Le plan de déconfinement parisien

Anne Hidalgo a annoncé hier au Parisien quelles seraient les grandes orientations du plan de déconfinement à Paris.
L’ensemble des arrêtés ayant été pris durant la période de confinement (fermeture des berges, du champ de Mars, limitation des horaires de pratique sportive individuelle…) seront intégralement levés à compter du 11 mai. Nous incitons cependant les Parisiens à une pratique extrêmement prudente de l’espace public dans cette période de déconfinement progressif. De nouveaux arrêtés pourraient être envisagés par le Préfet selon les usages observés.
La voiture individuelle ne peut pas devenir le mode de déplacement refuge des parisiens et des franciliens. Nous allons tout mettre en œuvre pour les accompagner dans l’usage de modes de transports actifs et alternatifs, comme la marche et le vélo.
Par le doublement du nombre de places dans des parkings relais et dans nos parcs de stationnement aux portes de Paris qui seront trois fois plus nombreux. Ces 2000 places réparties dans 30 parcs seront gratuites pour les titulaires du passe Navigo. Des discussions sont en cours avec Viparis pour ouvrir une partie du parc des expositions à la Porte de Versailles, ce qui permettrait de porter à 3 000 l’offre de places disponibles.
Par des aménagements pour le vélo : connexions de nos pistes aux routes à vélos qui viendront depuis l’A86 avec nos voisins de petite et grande couronne, dans Paris des pistes cyclables provisoires seront aménagées le long des lignes de métro les plus fréquentées (la 1, la 4 et la 13). 50 km de voies d’habitude réservées aux voitures seront consacrés aux vélos, notamment sur des portions emblématiques comme rue de Rivoli, porte d’Orléans, boulevard SaintMichel, le tunnel de l’Etoile et la porte Maillot.
Par des aménagements pour les piétons : piétonnisations des abords de gares et de grands pôles comme les Halles, d’une trentaine de nouvelles rues notamment autour des écoles.
Espaces verts : Bien qu’il soit fort probable que le classement de Paris en « zone rouge » soit confirmé ce jeudi, nous souhaitons que les parcs et jardins, ainsi que les bois, puissent être des lieux de promenade et de respiration à nouveau ouverts aux Parisiennes et Parisiens. Nous travaillons à un plan de réouverture progressive dans le strict respect des mesures sanitaires qui sera discuté avec la Préfecture. Dans un premier temps, les aires de jeux resteraient fermées.
Masques : A compter du 11 mai jusqu’au 8 juin, 2,5 millions de masques en tissu réutilisables et fabriqués en France seront distribués gratuitement aux Parisiennes et Parisiens via le réseau de pharmacies parisiennes. Il faudra s’inscrire sur paris.fr pour obtenir un bon de commande avant d’aller retirer son masque en pharmacie.
Gel hydro-alcoolique : Nous mettons en place du gel hydroalcoolique devant tous les équipements municipaux et dans l’espace public parisien. Nous travaillons avec la SNCF, la RATP et JCDecaux pour installer des distributeurs dans les stations et dans les abribus.

Réouverture progressive des écoles à Paris : pré-rentrée du 11 au 13 mai, rentrée des élèves à compter du 14 mai

L’ensemble de ces dispositions présentées reste soumis au contexte sanitaire, le Premier Ministre ayant annoncé qu’un bilan d’étape dédié serait dressé à la date du 7 mai.
Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, le Gouvernement a annoncé une réouverture progressive des établissements scolaires à compter du 11 mai.
La protection de la santé des enfants, des familles, des professeurs et des personnels de Paris est la première des priorités partagées entre la Ville et l’Académie de Paris. L’impératif de sécurité sanitaire absolue est condition sine qua non du retour progressif à l’école.
La Maire et le Recteur ont ainsi souhaité organiser une réouverture des écoles primaires la plus progressive possible. Cette étape importante pour notre ville, qui a été durement éprouvée par l’épidémie depuis le début de l’année 2020, se doit d’être conduite avec rigueur, attention et précaution.
C’est pourquoi, après la pré-rentrée des personnels, les enfants dont les familles le souhaiteront seront accueillis à partir du jeudi 14 mai 2020 dans leur école de secteur, selon des conditions de nombre et dans la limite de la capacité d’accueil fixée par établissement pour faire respecter l’ensemble des règles préconisées par le protocole sanitaire.
Trois publics scolaires seront prioritairement accueillis pour donner au déconfinement progressif son plein sens social, pédagogique et économique :
Les enfants dont les parents exercent une profession indispensable à la lutte contre le COVID 19, à la gestion de la crise, ou en lien avec la reprise de l’activité liée à la sortie de confinement, notamment les soignants, pompiers, policiers, travailleurs sociaux, professeurs et personnels municipaux, personnels de la RATP et de la SNCF.
Les élèves de Paris fréquentant les classes charnières de Grande section de maternelle, de CP et de CM2
Les élèves issus de familles répondant à des situations prioritaires de fragilité ou de vulnérabilité sociale et scolaire : enfants en situation de handicap, enfants pris en charge dans le cadre de la protection de l’enfance, enfants qui ne peuvent pas suivre leurs cours à la maison et en risque de décrochage scolaire, avec une attention particulière aux écoles situées en éducation prioritaire.
Les familles concernées seront contactées d’ici le 11 mai par leur directeur d’école. Ces enfants seront accueillis au sein de groupes, dans l’élémentaire, toujours inférieurs à 15 élèves, le plus souvent limités à 10-12 pour les écoles élémentaires, et inférieurs à 10 enfants pour les écoles maternelles.
Pour accueillir ces jeunes Parisiennes et Parisiens dans les meilleures conditions, la Ville et le Rectorat de Paris ont souhaité consacrer les jours précédant le 14 mai à la préparation des écoles conformément au protocole sanitaire publié par le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse et aux consignes spécifiques fixées par la Ville de Paris.
La mobilisation des services est totale pour assurer le nettoyage des écoles parisiennes, équiper chaque établissement d’un kit comprenant du gel hydro-alcoolique, des masques fournis par l’Education Nationale et la Ville de Paris et réorganiser les salles de classes avec du marquage au sol pour faciliter le respect de la distanciation physique.
Les équipes de professeurs et de la Ville de Paris se retrouveront, quant à elles, dans l’école dès le lundi 11 mai pour s’approprier les consignes sanitaires, échanger sur les expériences d’enseignement à distance, adapter leur projet pédagogique et d’ateliers périscolaires en fonction de la situation de leur école, et bénéficier le cas échéant d’une écoute et d’un soutien psychologique.
La Ville de Paris organisera de son côté le dépistage de ses agents fréquentant les établissements scolaires.
Pour aller plus loin, les abords des écoles feront également l’objet d’une attention particulière à travers la piétonisation de certains espaces aux horaires d’arrivée des enfants ou des aménagements spécifiques pour éviter les afflux devant les établissements.
Comme cela a été expérimenté avec succès lors de l’accueil exceptionnel des enfants des familles indispensables à la gestion de la crise depuis le 16 mars, la méthode, fixée par la Ville et le Rectorat de Paris, se veut particulièrement précautionneuse et pragmatique.
Il reviendra au Préfet de fixer la liste des écoles pouvant ouvrir et accueillir des enfants à la date du 14 mai prochain.
Un point d’étape sera effectué après 15 jours afin de dresser un premier bilan des conditions de scolarité et des capacités d’accueil. C’est sur cette base, ainsi que sur les éléments qui caractériseront le contexte sanitaire parisien, que les éventuelles nouvelles dispositions seront prises.

Lancement de la campagne de dépistage interne

Dans la perspective du déconfinement progressif à compter du 11 mai prochain, la Maire de Paris a souhaité que l’ensemble des agents de la Ville de Paris, y compris ceux de Paris Musées et du CASVP, puisse bénéficier s’ils le souhaitent d’un test de dépistage PCR du Covid-19.
La protection des agents et celle des publics avec lesquels ils sont en contact se fait d’ores et déjà et ce depuis le début de la crise par le port systématique d’un masque, et de toute protection nécessaire au bon exercice sécurisé de sa fonction, et la mise en œuvre des gestes barrières et des mesures de distanciation physique.
Cette campagne de dépistage se fera sur la base du volontariat et concernera, par ordre de priorité :
les agents présentant ou ayant présenté au cours des 15 derniers jours des symptômes évocateurs du Covid-19 (fièvre, toux, rhinite, perte du goût ou de l’odorat, diarrhée, etc.) et ceux ayant été en contact, au cours de cette même période, avec une personne malade du Covid-19 ;
les agents qui reprennent une activité au sein des crèches et des écoles ;
les agents qui travaillent en contact avec le public ou dans l’espace public ;
l’ensemble des autres agents

Commentaires